Bienvenue chez CENTURY 21 Immobilière de l'Ozon, Agence immobilière CORBAS 69960

Baisse des constructions de maisons individuelles

Publiée le 31/10/2012

La construction est en panne ; Avec 66.900 logements commencés entre juillet et septembre, on touche un niveau historiquement bas. Jamais un trimestre n'avait été aussi faible depuis 1998, cela nous fait revenir quinze ans en arrière. Le phénomène touche de plein fouet la maison individuelle, le rêve d'une majorité de Français. Cette année, 126.000 maisons seront vendues contre 143.000 l'année dernière et 160.000 en 2010.

Cette chute de 18 % des ventes en rythme annuel est très inquiétante car, en France, on construit traditionnellement plus de maisons que d'appartements en accession à la propriété ou de HLM. Le gouvernement ne peut pas l'ignorer s'il caresse toujours l'idée de construire 500.000 logements par an alors qu'en 2012 on ne dépassera pas 320.000 unités. Autre élément, la maison individuelle, dont le coût d'achat moyen est faible (autour de 180.000 euros avec le terrain), cible des populations modestes. Du coup, employés et ouvriers peuvent plus difficilement acheter leur logement.

Les raisons de cette chute sont connues : Les banquiers ont réduit l'accès au crédit. Au lieu de prêter sur vingt-cinq ans, ils sont passés à vingt ans maximum. Ils demandent un apport de 20 % contre 5 % avant et n'acceptent plus que les mensualités d'emprunt dépassent le tiers des revenus du néopropriétaire. Avec cela, depuis 2011, les coups de pouce publics aux accédants à la propriété ont été revus à la baisse: PTZ+ sans différé d'amortissement, Pass foncier supprimé.

La disparition du Crédit immobilier de France va peser sur notre activité car les banques qui reprendront son activité ne pourront pas accorder des prêts aussi favorables à nos clients mais nous avons d'autres partenaires bancaires tout aussi intéressants. Pour compliquer la situation, l'introduction en janvier 2013 d'une nouvelle norme (RT 2012) qui oblige à consommer moins d'énergie renchérit actuellement le prix des maisons. Le surcoût est de 8 à 15 % suivant les régions, pour le compenser les constructeurs réduisent la taille des maisons et font des 5 pièces à 95 m2 contre 100 m2 jusqu'alors.